EasyTeam

Fabricio Mello

Fabricio Mello

Fabricio Mello, rockeur dans l'âme, se découvre dès son plus jeune âge une passion pour le tattoo. Après plusieurs passages sous les aiguilles, Fabricio saisit sa première machine en 1998 et commence à tatouer chez Leandro Vargas, à Porto Alegre, au Brésil. 4 Ans plus tard, il ouvre son 1er shop en solo, Casa De Leoes (1er du nom) à Porto Alegre tout en continuant d'assurer son métier de light designer.

Il foule le sol français pour la première fois en 2004 à l'occasion d'un festival musical et rencontre Emilie qui deviendra sa femme et associée plusieurs années plus tard. Finalement il vient s'installer en France pour la rejoindre et en 2011, Casa De Leoes ouvre ses portes aux Nantais.

Depuis Fabricio n'a pas perdu (ou Fabricio n'a jamais perdu) son côté globe-trotter puisqu'il est toujours présent sur de nombreuses conventions et en guest partout autour du monde.

Fabricio MelloFabricio MelloFabricio MelloFabricio MelloFabricio MelloFabricio MelloFabricio MelloFabricio Mello

Thomas Oliger alias Snatch

Thomas Oliger, alias Snatch

« Mon père dessinait toujours, il m'a montré les bases » nous confie Thomas Oliger alias Snatch. Dessiner est depuis ce jour devenu pour lui un plaisir, une réelle passion.

Toujours attiré par la culture américaine, l'art et la musique métallique, les tatouages sont pour lui, liés à cet univers. A l'école il était uniquement intéressé par le dessin, mais les finances ne lui ont pas permis de poursuivre en école d'art, il a donc appris seul.

Avant de devenir tatoueur, Snatch a fait toutes sortes d'emplois afin de s'offrir ses premiers tattoos. Ils lui ont également permis d'économiser pour ouvrir son shop. Il a appris à tatouer en observant en essayant.

Aujourd'hui Snatch à un shop depuis 8 ans qui se trouve à Pagny-sur-Moselle en Lorraine. Le tatouage fait partie intégrante de sa vie et il personnalise chacun de ses tatouages. Il est passionné par son travail et aime voir ses clients repartir avec le sourire !

« Je conseille la crème Easytattoo car elle favorise vraiment bien la cicatrisation des tatouages, elle n'est pas grasse et donc n'est pas gênante quand nous sommes habillés. De plus elle n'est pas allergisante. »

Thomas Oliger alias SnatchThomas Oliger alias SnatchThomas Oliger alias SnatchThomas Oliger alias SnatchThomas Oliger alias Snatch

Mike Gantelme

Mike Gantelme

A la base, je suis issu de la culture Skate-Surf et Graff, ce qui a nourri ma passion pour les Arts associés, dont le tatouage fait partie. Très jeune, ça a donc été pour moi un mode de vie à part entière et une évidence.

Je ne rentre pas dans un cadre classique côté parcours initiatique. Par un concours de circonstances personnelles, je me suis retrouvé avec un dermo dans les mains et un Shop à faire tourner. Il m'a fallu une sacrée dose de détermination et de travail pour apprendre le métier, n'ayant bénéficié d'aucun apprentissage auprès d'un maître tatoueur. Et je pense sincèrement que c'est de cette manière précise que j'ai appris les véritables valeurs du métier.

J'ai maintenant plus de 15 ans de pratique et je continue à faire évoluer mes techniques, tout en poursuivant des découvertes au niveau artistique. Je suis notamment admirateur du travail de tatoueurs qui sont souvent peintres et qui forcent le respect pour ce qu'ils ont apportés à la profession.

En ce qui concerne ma spécialité, on dira que je suis axé sur le réalisme Noir et Gris mais également Couleur, tout en appréciant aussi de travailler sur des pièces d'inspiration japonaise.

Pour finir, je bosse avec ma femme Laura Amar à White Chapel Tattoo, salon situé dans le sud de la France, à Bandol (Var).

Cela fait maintenant 5 ans que j'ai découvert la gamme des produits MBA mis à disposition auprès des professionnels du tatouage.

Tatoueur et tatoué, il m'a paru évident d'orienter mes clients sur les kits de soins, ces derniers offrant les meilleures garanties d'une bonne cicatrisation. Le conditionnement du kit reste un atout majeur, puisqu'il regroupe à la fois une base lavante neutre et une crème aux vertus réparatrices, qui facilitent le processus de réparation cutanée. Et l'on n'insistera jamais assez pour affirmer que les soins apportés à son tatouage durant la phase de cicatrisation sont essentiellement la clef d'un résultat optimal en terme de rendu.

Je suis fier et heureux d'être en somme un ambassadeur de la marque, qui m'a accordé à sa confiance en devenant mon sponsor.

Thomas Oliger alias SnatchThomas Oliger alias SnatchThomas Oliger alias Snatch

Ivana Belakova

Ivana Belakova

Ivana Tattoo Art représente la créativité, ce pourquoi elle est connue mondialement. Gagnante de multiples prix, elle participe aux plus grands et prestigieux salons du tatouage dans le monde.

Son art a été recueilli et exposé dans de nombreuses expositions et elle a collaboré avec diverses écoles d'art à l'international. Son travail est innovant, sophistiqué et éclectique ; un mélange sexy de plusieurs genres combinant des éléments funky, des couleurs vives et de l'abstrait avec le style de la rue et du grand art.

Ses intentions artistiques ne sont pas à reproduire des images et des objets tels qu'ils sont vus par les autres, mais de capturer dans ses œuvres la forme unique de l'objet.

Son art est une évolution constante, inspiré par son travail et sa vie, partagée entre les États-Unis et l'Europe. Ivana vit et travaille actuellement à Los Angeles, en Californie.

Ivana BelakovaIvana BelakovaIvana BelakovaIvana BelakovaIvana BelakovaIvana BelakovaIvana Belakova

Matteo Pasqualin

Matteo Pasqualin

Matteo PasqualinMatteo PasqualinMatteo PasqualinMatteo Pasqualin

Julien Thibers

Julien Thibers

J'ai démarré le tattoo en 2001, formé par Jeff de Tournai et Serge d'Albertville, j'ai ouvert mon shop Clockwork Needle à Epinal, ville dont je suis natif, en 2002. Après plusieurs années confiné dans mon shop j'ai décidé de participer à des conventions, la première étant Belfort qui était alors organisée par Mike the Buddha, fort de cette expérience j'ai travaillé dur pour intégrer d'autres conventions puis petit à petit j'ai commencé à travailler à l'étranger. J'ai dans le même temps découvert la peinture et ai fait la rencontre de Sylvain Loisant Peintre Vitellois, cette rencontre fut décisive et a révolutionné non seulement ma vision des choses et mon tattoo. Aujourd'hui j'essaye de faire se rejoindre les deux mondes et dans un futur proche j'aimerais consacrer plus de temps à l'art en général.

Cela fait maintenant plus de 5 ans que j'utilise exclusivement la gamme de soins Easytattoo®, après de nombreux désagréments de cicatrisation liés à l'usage de différents produits pharmaceutiques je préconise exclusivement le kit de soins Easytattoo®, le savon est doux et efficace et la pommade est parfaite, elle ne tache pas ne bouche pas les pores de peau et laisse la peau hydratée longtemps et ce même en très fine couche. Son rapport qualité prix est parfait. C'est bien simple, à ce jour je ne garantis la bonne cicatrisation d'un tattoo qu'avec l'usage de ce kit.

Julien ThibersJulien ThibersJulien ThibersJulien ThibersJulien Thibers

Jean-Pierre Mottin

Jean-Pierre Mottin

Après des études artistiques à Saint-Luc (Liège), Jean-Pierre Mottin décide de se lancer dans le tatouage il y a 10 ans. Autodidacte, il se fait la main dans plusieurs salons de tatouage, dont Calypso Tattoo, où il évoluera aux côtés de Daniel Di Mattia. Si l'inspiration lui vient des graphismes africains, Jean-Pierre aime citer les tatoueurs Xhoil ou Jondix, le plasticien Yves Klein ainsi que le peintre Piet Mondrian lorsqu'on lui demande ses influences. En 2010, il commence à s'intéresser de près à la technique du dotwork et c'est cette même année qu'il tatoue sa première pièce dans ce style bien particulier. Jean-Pierre explique qu'il trouve dans ce travail minutieux un grand intérêt graphique ainsi qu'une sorte de "relaxation" et "d'auto-hypnose" provoquées par la concentration que requièrent ce type de pièces. Quatre ans plus tard, après avoir affiné le travail du point, le tatoueur décide d'ouvrir son propre salon intitulé "Grizzly Inc" dans la ville où il évolue depuis ses débuts : Liège.

Enfin, fort de son expérience en tant que tatoueur en convention, c'est en 2013 qu'il a décidé de passer de l'autre côté de la barrière en accueillant plusieurs dizaines de tatoueurs chaque année lors de Tox Cit'Ink, le salon du tatouage Liégeois.

Le EASY STUFF a révolutionné la façon dont j'utilise un calque. Dès la première utilisation, j'ai su que je ne pourrais plus m'en passer.

Jean-Pierre MottinJean-Pierre MottinJean-Pierre MottinJean-Pierre Mottin

Julien (Te Mana Tattoo)

Julien (Te Mana Tattoo)

« Je suis Julien de Te Mana Tattoo, j'ai 38 ans et j'exerce la profession de tatoueur depuis un peu plus de 20 ans. Je suis né en France et j'ai grandi à Tahiti où j'y ai étudié l'art Marquisien et plus particulièrement l'art du tatouage polynésien pendant plusieurs années.

Revenu en France à la fin des années 2000, j'ai rapidement ouvert mon shop dans le sud de la France à Montpellier. Ma plus belle récompense restera sans aucun doute d'avoir gagné un prix au mondial du tattoo de Paris en 2015. »

Jean-Pierre MottinJean-Pierre Mottin

Teodor Milev

Teodor Milev (681 TATTOOS)

Né en 1985 en Bulgarie, Teodor Milev débute sa carrière en 2001 à Sofia.

Il débarque en France dès 2005 et travaille dans plusieurs shops de Lyon en passant par le sud de la France. Fin 2013 il ouvre tout naturellement sa boutique 681 Tattoos basée à Lyon. Le style de prédilection de Teo est le réalisme Noir et Gris, mais il tend également vers le Japonais.

"Je conseille Kit Easytattoo® depuis de nombreuses années. Pour moi ce kit est incontournable car il me garantit un rendu impeccable"

Teodor MilevTeodor MilevTeodor Milev

Michaël Taguet

Michaël Taguet

Je baigne dans le milieu du tattoo depuis mes 18 ans, formation à l'ancienne dans le shop du tonton (balais, nettoyage, stérilisation, soudure d'aiguille). J'ai ensuite pu racheter le shop en 2009 ou j'ai commencé réellement à tatouer et à faire tout type de tattoo. Je me suis ensuite spécialisé dans le réalisme en 2014 et développé mes techniques grâce aux rencontres durant mes différents guest spot et conventions. Je travaille désormais en Studio privé dans mon petit village dans la Loire.

J'ai essayé toute sorte de méthodes cicatrisante, et j'utilise désormais la crème Easytattoo® qui m'a donné les résultats les plus probants. Elle est confortable pour mes clients ainsi qu'à l'application durant la période de cicatrisation.

Je conseille aussi le stick solaire Easytattoo®, car le soleil est l'ennemi du tatouage ! Son format facile à ranger, permet de protéger ses tattoos à n'importe quel moment durant les périodes ensoleillées.

Je suis honoré d'être sous la bannière de la Easyteam !

Michaël Taguet Michaël Taguet Michaël Taguet Michaël Taguet

Arno B

Arno B

C'est en me faisant encrer en 2007 dans un shop "souvenir" lors de vacances que j'ai commencé à m'intéresser à cet art. Au vu du résultat, je me suis dit que je pouvais faire mieux. Suivant les conseils de Jack Ribeiro, je me suis mis au dessin pendant presque 2 ans, histoire de présenter un book correct et commencer un apprentissage.

En 2010, je commence à travailler chez Realist'Ink (Carling 57) au côté de Manu Durand et commence également les conventions.

Aujourd'hui mon style est orienté Dark, j'adore le noir et gris, le Freehand, les textures et le réalisme.

J'ai découvert la gamme Easytattoo® (kits) lors de conventions et depuis j'utilise et je conseille les différents produits de leurs gammes.

Je conseille la crème Easytattoo® à mes clients car elle n'a que des avantages : facile à utiliser avec sa pompe doseuse, pas grasse après application et surtout, elle favorise vraiment la cicatrisation des tatouages.

Pour ma part, j'aime utiliser la vaseline monodose Easytattoopro®, très pratique lors des différents déplacements en convention ou guest.

Arno B Arno B Arno B Arno B Arno B

Laurent Zucca

Laurent Zucca

Laurent Z tattooer est né en 1977 à Marseille. Il a toujours vécu dans le sud. 1,85m / 110 kg à la pesée "un beau Bebe dit-il"

Il est également diplômé d'une école d'arts appliqués ainsi qu'en architecture d'intérieur.

Tatoueur autodidacte puisant son inspiration et sa technique au fils des rencontres, des voyages, il reste en perpétuelle évolution : il pense que l'on apprend toujours au fil du temps.

Son style est un mélange de graphisme, d'ethnique, de japonais. Il affectionne beaucoup la symétrie. Il se définit comme un tattoo-cooker.

"L'essentiel est qu'il ait un échange avec le tatoué, et que l'oeuvre qu'il va porter lui soit anatomique."

Avec Easytattoo® Protect, la cicatrisation se fait par milieu humide ce qui a pour but d'éviter la création de croute donc pas besoin de retouche. Elle devient plus rapide. Elle garde la peau souple, ce qui évite les tiraillements. Les films permettent à la peau de respirer là où une crème mal appliquée va boucher les pores. Easytattoo® Protect est pour moi la meilleure solution de cicatrisation et celle que j'utilise pour mes propres tattoos ainsi que pour mes réalisations.

Laurent Zucca Laurent Zucca Laurent Zucca Laurent Zucca

Manu Durand

Manu Durand

J'ai ouvert ma 1ère boutique en 1998 à Carling en Moselle, où j'ai tatoué jusqu'à il y a 2 ans. Depuis j'ai déménagé 50 mètres plus loin dans une grande maison entièrement dédié à l'Art du Tatouage : Realist'ink Tattoo ! Nous sommes une équipe composée de 6 tatoueurs et nous recevons régulièrement plusieurs guests de toute la France.

J'ai commencé à faire des conventions en 2000, que j'en fais toujours aujourd'hui en France et à l'étranger. Lors de ces conventions, j'ai la chance de côtoyer de grands artistes dont certains sont devenus de très bons amis.

Je me suis perfectionné dans les portraits réalistes car c'est un style que j'affectionne tout particulièrement.

J'ai découvert la crème Easytattoo® au travers des conventions il y a environ 4 ans. Je l'ai essayé sur moi-même et depuis, satisfait du produit, je ne conseille plus que cela à mes clients. Hydratante et peu grasse, c'est la crème idéale pour les soins des tatouages.

Manu Durand Manu Durand Manu Durand